Proie

Publié le par Sisyphe

Je me suis perdu en route,

C’est par un jour de doute,

Que je me suis retourné,

Et vu que je n’y étais pas.

Je me suis endormi en chemin,

Peut-être entre hier et demain,

Et quand je me suis réveillé

J’ai vu que je ne dormais pas.

 

Entre ici et un ailleurs,

Errant dans un là-bas,

En étant                                                   hors de soi,

Il fallait bien une heure.

Devenir flou dans le miroir,

Devenir fou dans son mouroir,

Il fallut bien des heures,

A trop être hors d’émoi,

Va sans vie, souviens-toi,

Mort d’ici ou d’ailleurs.

 

J’ai essayé, pardonnez-moi,

Mes faiblesses ont gagné,

Peut-être entre hier et demain

Quand, endormi sur le chemin

J’ai perdu mes propres pas.

Quand je me suis retourné,

Ce jour en proie au doute,

Je me suis perdu en route.

 

 

M.R2012

 

Publié dans In partibus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sunnyboy 08/05/2013 20:33


Hors d'emois..


en tretoi?

Mathilde 10/01/2013 10:42


Belle et heureuse année 2013 à toi M.R.

Mathilde 22/12/2012 14:54


Bon Noël à toi et proches.

Mathilde 16/12/2012 19:22


...comme d'hab...?  


Petite blague :


- Un représentant fait étape dans une petite ville perdue pour la nuit.


Malheureusement pour lui, toutes les chambres de l'unique hôtel sont réservées. 


Il insiste alors auprès de l'aubergiste : -vous devez me trouver une place pour dormir, même un lit n'importe où, je suis crevé ! 


L'aubergiste lui répond :-"j'ai bien une chambre avec deux lits qui n'est occupé que par une personne. Et je suis sûr qu'elle serait ravie de partager sa chambre et le prix avec vous. Mais pour
tout vous dire cet homme est un ronfleur de la pire espèce. A tel point que les voisins des chambres à côté viennent se plaindre ici tous les matins. 


Bref, c'est vous qui voyez.


-Pas de problème, je prends la chambre. 


Les deux hommes font connaissances, mangent ensemble et vont se coucher.


Le lendemain matin, le réprésentant descend prendre le petit déjeuner, et a l'air en pleine forme et bien reposé. Le patron lui demande :


- vous avez réussi à dormir ? 


- Oui, sans problème.


- Les ronflements ne vous ont pas gêné ?


- Pas du tout : il n'a pas ronflé de la nuit.


- Comment cela ?


- ET bien, l'homme était déjà au lit quand je suis rentré dans la chambre. 


Alors je me suis approché de son lit et j'ai déposé un baiser sur ses fesses en disant "Bonne nuit ma beauté".


Et le gars a passé le reste de la nuit assis sur son lit à me surveiller ! 


 



Mathilde 05/12/2012 16:21


Tout va bien ? I hope so. Bien à toi fiston.

Sisyphe 14/12/2012 17:16



Ca va ui... comme d'hab^^ merci :)