A propos des elections cantonales 2010, des elections en tout genres et surtout : De l'art de faire taire

Publié le par Sisyphe

   Les journaux me classe dans les fumistes. Si si, je vous assure. Moi, quand je vote, parce que je vote oui, ça ne se voit pas. Non, en fait ce qui encore plus véridique, c'est de dire: ça ne se voit PLUS.

   Avant que je puisse obtenir ce droit, en l'an de disgrâce 1998, il s'est passé, dans le petit monde du vote, une chose terrible pour la conscience collective.

  Un jour dans le petit monde du vote, et surtout dans celui encore plus petit de ses dirigeants, déboula  l'idée de fusion, oui mesdames et messieurs, la fusion.
Un jour les puissances en place décidèrent de fusionner les bulletins dits "blancs".

Précisons: il est deux types de bulletins blancs.

    Le premier, dit "vote actif" sera matérialisé par une enveloppe vide déposée dans l'urne par une leste et souvent dubitative main, main relié a un bras, bras a un corps, corps contenant un cerveau qui, malgré tout, s'intéresse suffisamment a la politique et a son devoir de citoyen pour bouger tout son petit corps jusqu'aux urnes.

    Le second dit "vote passif", lui ne se matérialise tout simplement pas. Il est le désintéressement du mouton qui se voudrait noir, le temps manquant pour celui qui fait sa croûte, le rejet total et extrémiste de la politique au nom d'une anarchie bien loin de ses valeurs originelles , et j'en passe bien sur. Mais il n'est pas que négatif non plus. Une chose relie souvent ces deux bulletins, pour peu que leur porteurs aient deux sous de pensées bien sur, c'est l'objectivité qu'apporte contemplation.(oui c'est une idée fixe.)

Mais la n'est pas le sujet. Endormir son monde est relativement facile, je suis certain que vous êtes au courant.

Le vrai sujet c'est cette fusion qui est passée comme une lettre a la poste. Aux yeux et a la barbe de tout le monde sans que la moindre réaction ne se fasse entendre... ou alors éparses et d'une mollesse singulière et ça, voyez vous pour parler franco: bah ça m'a troué l'cul.

Alors pourquoi me direz vous? Il me semble pourtant que c'est évident. En fusionnant les bulletins actifs et passifs, ils muselaient définitivement la seule voix "politique" dégageant un tant soit peu de sagesse ou au moins, de remise en question. Recadrons cette fusion dans un temps  approximatif: a l'époque c'était tonton françois qui était le mac. Et puis il y avait Coluche qui nous gratifiait encore de sa présence, non des moindres. Tonton a beaucoup de gens qui "regardent" pour lui, et ils ont beaucoup regarder Coluche. Car lui, il était en train d'éveiller bien du monde, bien des esprits, qui simplement saoulés par les mensonges et les chemins de traverses des gouvernements, ne votaient plus, ou votaient blanc. Mais il embarqua les autres aussi!! Avec un talent fou. On connaît tous la suite.

A cette époque on affichait dans les journaux le taux de votes blancs actifs ET passifs. Mais quand Coluche se retira, il avait tellement fait bouger la chose que les copains voyeurs et futurologues s'aperçurent que pour les prochaines élections le taux d'abstentionnisme actif au premier tour pourrait passer la barre fatidique des 33%... qui dit 33% dit annulation. Intolérable pour eux.

J'écraserai volontiers la pogne du sombre et vicieux connard qui a eu l'idée de génie de fusion des bulletins. Comment ne pas y avoir penser plus tôt?!! Il nous suffit de faire passer les actifs pour des passifs! on fond ensemble les comptages de ceux qui sont venus et ceux qui en ont rien a branler! Résultat: on fait une grosse bande de branleurs! 

 

Hop hop hop. Je vous arrête tout de suite. Oui on trouve le taux "d'abstentionnisme", a la télé et dans les journaux mais: il est défini comme passif donc "nul" et non comme "convaincu par personne" de par le fait qu'il n'est qu'une addition des votes actifs+passifs . Par cette addition magistralement simple on muselle les votes de "contestation" en les faisant passer pour des "sans avis". Joli coup non? Une opposition en moins! et pas des moindres... pour eux même: la pire de toute.
Et en plus, en frustrant les votants, certains iront même jusqu'a voter "au plus proche de leur convictions" tombant par la, dans la poche de quelques politiciens qui finiront TOUS par être corrompus par le pouvoir et l'argent... mais pas que.

COUP DE MAITRE donc de la part du gouvernement de tonton, et qui servira a tout les autres...

Et quand on me demande de choisir entre la peste et le choléra, je choisi toujours de me trancher les veines, luttant contre l'envie de griffonner sur un bout de papier le nom de Coluche, je glisse dans l'urne mon bulletin  vide de "branleur par défaut" en me disant que je ne fais pas au plus proche, et que d'autres, muselés aussi, font de même. Car même muselés les abstentionnistes actifs resteront un électorat intouchable et incorruptible, un courant non destiné a gouverner mais juste a être consulté.

Mais ils ont réussi leur coup ! Et tout ça est passé... comme une lettre a la poste. Sous le nez et a la barbe du français.

D'un coté... d'un français ivre qui braille comme un veau  en mangeant des merguez sous des banderoles qu'il ne comprend pas ou peu. En scandant des slogans qui s'échoueront avant la moitié du troupeau en devenant des chants paillards ou même pire... de supporters. Et puis ces cloportes de la CGT avec leur petits drapeaux en plastique, leurs tee shirt rouge agressifs, leur musique du peuple de merde et leurs tracts sur papier glacé 350gr/m2 hors de prix... Alors ce français la... lui il s'en fout de la fusion des votes blancs.. lui il conteste pas, il se contente d'être d'accord... avouons que c'est plus pratique.

Alors Béééééh....? Meuuuh?  j'aurai tendance a préférer le méchouis. Décimons donc troupeaux et les pseudos bergers, on y verra peu être plus clair.

 

Et encore.

 

-M.R- 2008

Réedition rageuse 2010.

Publié dans Réeditions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sab 30/03/2011 16:38



Je suis à 100% d'accord avec toi sur tout cet article !





 


(enfin, plutôt au final ...)



Sisyphe 31/03/2011 11:26



ça fait plaisir!


Esperons que ça bouge dans le temps... mais j'en doute fort



Clo :0038: 24/03/2011 16:45



Il serait tant que les politiciens de tous poils s'interrogent sur la définition du mot: DEMOCRATIE, car ils en ont fait de la pâte à modeler pour l'adapter à leur profit ....


Je préconise le karcher pour dépoussier la Vème et ses acolytes


!


Bises :)



Sisyphe 24/03/2011 18:07



Les politiques? s'interroger sur un truc qui en vaut la peine? Quelle belle uthopie! il ne voient pas plus loin que l'interet de leur carrières malheureusement.............. il serai grandement
temps pour une 6eme justement!


 


Bises Clo :)



songe 22/03/2011 18:19



j'aime ce vote !



Sisyphe 23/03/2011 06:35



Et tu fais bien :)



Sékateur 22/03/2011 18:11



Le vote blanc, c'est une façon de manifester son désir de voter, de participer à la vie citoyenne, sans choisir aucun des candidats en liste. C'est gênant pour le pouvoir, car s'il est
majoritaire, il obligerait les partis à proposer d'autres candidats. J'y vois une façon, peut-être, de pousser quelques dinosaures vers la sortie, au profit de nouvelles têtes moins "cadrées" par
des partis politiques corrompus. Peut-être... comment savoir ?



Sisyphe 23/03/2011 06:34



C'est exactement ça :) c'est peut être même le but final. Les propositions de Barovin pas loin sont pas mal, faut avouer. Il y a dans ce non comptage, une manipulation subtile de l'opinion
publique, un musellement que je n'approuvebien sur pas.


La poltique va tellement de paire avec la corruption... comment savoir oui :/... pfff..



barovin 22/03/2011 18:01



Une solution existe pour remanier la vie politique de ce pays qui ronronne dans un paysage politique aseptisé et formaté...Ce sont les institutions de la cinquième
république qui ne permettent pas l'émergeance de nouveaux courants politiques avec ses systèmes de votes..découpages, charcutages des circonscription, vote majoritaire à deux tours qui excluent
les petitzs partis...etc...etc...et qui amènent à des baronnies de droite comme de gauche et les prévartications qui vont ensemble.Il faut changer les institutions pour aller vers une sixième
république qui n'autorisent pasq le cumul des mandats, les limitent à deux sessions, rétabli la proportionnelle pour les députés...ce qui aurta pour concéquence de renouveler le personnel
politique, d'arriver à la parité et donc conséquemment permettra l'émergeance de nouvells idées...Avec la cinquième, on voit ds gens traverser 40 ans de vie politique...ce n'est plus une démarche
républicaine, mais une professionnalisation ...Il faut que çà change...Le vote blanc pourra ausi y jouer son rôle...Si 50 % + 1 voix votent blanc...on peut peut-être se poser des questions...A
suivre ...."Ma part du gâteau"...un film de Cédric Klapisch    sur mon blog