Tribunal du Lapin Blanc - Acte II

Publié le par Sisyphe

 

 

Dans cette deuxième partie vous comprendrez toute l'ampleur de la bargitude de l'Amie Martine/Pierry10, dont elle est seule responsable -contrairement a ce qu'elle prétend-, y trainent encore pas mal de privates jokes, mais moins que les nombreuses coinneries verbales et pirouettes douteuses de Martine..

 

Bonne lecture!

 

-------

Tribunal du Lapin Blanc

Acte II

 

 

Part I


Dans l’affaire qui nous oppose et qui nous réunit, l’accusation appelle son témoin principal

J’ai nommé pierry10

Allez y Pierry je vous en prie parlez sans crainte.

 

-Ben voilà je pense que le monsieur triste il a pas la lumière à tous les étages(*) et que c’est contagieux regardez, moi depuis que je j’habite chez lui ( au prix ou il me fait payer le loyer en plus l’animal…)

ben je tourne pas rond

- quand vous dites que mr triste a pas ‘(je vous cite) »la lumière à tous les étages » cela signifie t-il qu’il est éteint

- non je dis juste que c’est un allumé

- faudrait savoir il est éteint ou allumé ?

- ben les deux c’est un allumé qui ne brille pas par sa lucidité

- expliquez vous c’est pas très clair tout ça

- ce que je veux dire c’est qu’il est bien là mais avec plein d’absences il clignote quoi…. un peu comme un sapin de noël  

- croyez vous au père Noël Pierry

- objection votre honneur !! Cela n’a rien a voir avec notre affaire.

 - D’accord.  Reprenons pierry... connaissez vous régis. ?

-Oui je l’ai rencontré au cours d’un dîner que Mr triste organisait chez lui régis en était le héros de la soirée

-pourquoi ?

-Parce que régis fait partie de ces personnes, que l’on qualifie aisément de cognitivement différente, de cérébralement spongieuse, pour ne pas les cantonner d’emblée au rôle ingrat  du sombre crétin bref pour vous la faire courte régis  est un con

-Et alors je ne vois pas le rapport

-Ben c’était l’invité principal du dîner de con

-Ah tout s’éclaire.. !!

-Toussez Claire … ?! mais je ne m’appelle pas Claire moi c’est Pierry et d’abord pourquoi voulez vous que je tousse…

Ok si ça vous fait plaisir zé tousse…

ahoum Hahoum …

yé voa que le mochieu la bas  ilé dé la jaquèt…

yé voa

qu’il a oune robe …

et c’est oune gross légoum …

yé voa

yé voa

ah yé sé … !!..ilé avocat…

yé raison … ? ah yé lé savé !!!

-Hum vous perdez la boule pierry et si vous le voulez bien  revenons à nos moutons

-ben justement en parlant de mouton monsieur triste il double toujours tout.

 Un jour je lui ai dit «s’il vous plait dessinez moi un mouton »…

 Il m’a répondu si vous voulez  que je vous  dessine un mouton donnez moi quatre foies de mouton »

Il est pas choucard celui là !!!

Parce que vous savez on ne me la fait pas je sais compter  quatre  fois deux moutons ça fait huit moutons et ben moi je vous le dis son  dessin il va pas casser trois pattes à mon canard

 Et savez vous ce qu’il m’a répondu « quatre pattes ne valent pas un spaghetti mou même cuit al dente »

Avouez que c’est incompréhensible

une autre fois je lui ai dit vous avez triste mine seriez vous malade  

Mr triste pour tousser clair dites deux fois 33 et lui il a répondu 66...

Moi je pense qu’a ce stade là il n’y a plus rien à faire et l’ensemble du corps médical rencontre avec lui un vrai problème de communication parce que  comme tous ses fils ne sont pas correctement branchés de temps en temps il pète un fusible ce qui tendrait à expliquer que  certaines zones d’ombre persiste dans cette histoire

 

-Quelle solution préconisez vous pierry ?

 

-Le prochain défi  serait d’arriver à lui montrer la différence entre une question stupide et une question intelligente.

 La tache  s’avère difficile, puisque, pour lui, la définition d’une question intelligente c’est quand il n’a pas la réponse… d’où l’inquiétude de l’ensemble du corps médical puisque quand on lui demande comment il s’appelle il peine déjà à trouver la réponse.

 A ce stade, je note un électro-encéphalogramme plat avec le QI d’un bébé hippocampe  en gestation dans son plancton, mais un pouls régulier, ce qui, dans un élan d’optimisme, me pousse à dire que…tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir…

 Une forme de vie, certes, simple et rudimentaire, pour laquelle, force est de constater qu’avant qu’elle  ne soit, il y avait bien  de l’eau »

 

Ce qui fout en l’air par la même occasion ses théories plus que personnelles et qui n’engagent que lui  sur la génèse revisitée .

 

Je préconise de lui expliquer enfin mais en douceur que l’homme souvent, dans sa quête d’absolu, se voit parfois contraint à l’isolement et ce afin de méditer à sa grandiose épopée ou ici (dans le « cas » qui nous préoccupe) à son…comment dire…nain destin

isolement accompagné d’un petit stage chez les frappadingues ce qui ne serait pas du luxe croyez moi parce que, dans le cas contraire, il va bien finir par me rendre folle !!!

 

(*) Note de Mr Triste: En parler a EDF.


La parole est à la défense  je passe le relais et le témoin est à vous

 




 

Part II


-Pierry dans quelles circonstances avez-vous rencontré Mr triste ?

-Ben je me baladais dans les couloirs de l’administration  Mr triste y tenait un stand je me suis arrêtée là parce que j’avais perdu quelque chose…

-qu’aviez vous perdu ?

-Mon pain.

-Votre quoi ?!

- mon pain quotidien

- Pouvez vous nous raconter en quelques lignes ce que vous vous êtes dit

Ben oui c’est dans le rapport qui a été fait par les messieurs en blouses blanches quand ils sont venus nous chercher Mr triste et moi pour nous mettre en cellule de dégrisement (d’ailleurs  en ce qui me concerne c’est  une erreur médicale, je ne suis pas folle vous savez …j’assume tout ce  que j’ai dit ce jour là  …)

-racontez nous pierry

-Bon si vous y tenez voilà l’histoire:

 

 

 Pierry- Bonjour Monsieur  j’ai perdu mon pain vous ne l’auriez pas trouvé par hasard ?

Mr triste - Ah non, ma bonne dame mais vous vous êtes trompé de bureau, ici c’est la salle des pas perdus et nous ne mangeons pas de ce pain là …

Allez plutôt  au bureau  des objets perdus, peut être que quelqu’un l’aura trouvé là bas, auquel cas il faudra aller à celui des objets trouvés

P- Mais si quelqu’un l’a trouvé alors il va me le prendre !

MrT- Et bien comme ça il ne sera pas perdu pour tout le monde…

Et si on ne le trouvez pas là bas pas alors c’est qu’il est bien  perdu

 Ou pris….

P - Oui mais alors  tel est prix qui croyait prendre …

MrT - Non « tel est prix » : prix est né sous « x » me semble t-il

P- Ce n’est pas grave je laisse l’ « S » et j’en assume la paternité puisqu’il est né sous « X »

MrT - Vous avez un extrait de naissance ?

P - Ca dépend, pour un extrait il vous faut le document entier ou juste un morceau ?

MrT -  Pour un extrait il nous faut la totalité du document

P -Alors pourquoi vous dites que c’est un extrait alors  …, Bon laissons cela, là n’est pas le propos, revenons à nos moutons….mon pain

MrT - Votre pain est un mouton… ?

P - Mais non mon pain n’est pas un mouton... c’est une brebis, puisque je l’ai égarée.!

MrT - Peu importe s’il est au bureau des objets trouvés parce que quelqu’un l’a pris  alors vous le trouverez là bas, vous devrez donc  remplir un formulaire et revenir avec dans la salle des objets retrouvés

P -Avec mon pain ou avec le formulaire ?

MrT -Avec les deux, donc ramenez le tout   au bureau des objets perdus retrouvés,  et au bout d’un an et un jour il sera à vous ?

P - Mais dans un an et un jour rendez vous compte il ne sera plus bon, il sera perdu

MrT - Alors il vous faudra revenir déclarer sa perte nous remplirons un formulaire de décès pour faire acte

P - Mais c’est ridicule puisque je l’ai retrouvé  

MrT - Et bien soit, dans ce cas  il est à vous mais pas avant un an et un jour que voulez vous c’est la loi ma brave Dame ! En entendant vous pouvez toujours manger votre pain noir et plus tard et bien vous mangerez le blanc …

P - Oui mais il sera dur

MrT - Remarquez un blanc dur avec de la mayonnaise c’est bon et avec ça vous pourrez au moins casser la croûte

P - Casser la croûte oui, mais du pain ou de l’œuf… ?

MrT - Qui du pain ou de l'oeuf ? C’est une bonne question et j'avoue ne pas connaître la réponse je m'en vais soumettre votre problème à l'étude un clerc saura mettre tout ceci au clair je connais bien le clerc figurez vous que c'est ma soeur et si elle ne trouve pas elle pourra toujours s'adresser à ma mère...c'est à l'étage supérieur au bureau des questions sans réponse

après tout dépend de vous aussi pour mettre ça au clair ce sera a vous de voir qu'est ce que vous préférez manger dur,  le pain ou l’œuf  

P - Soit imaginons que je mange le blanc de l’œuf dur, je fais quoi du jaune ?

MrT - Et bien pour le jaune vous pouvez toujours tremper votre pain dur dedans comme ça il sera mou...comme  un spaghetti

P -Bon puisque vous tournez en rond et que ça m’agace et je m’en vais porter plainte pour vol de pain de la bouche  pourriez vous me dire  où est le bureau des réclamations… ?

MrT - ah c’est que ce n’est pas si simple ma petite dame et tout dépend de ce que vous Voulez faire, alors passez d’abord  au bureau des dépôts et consignes

P - pour qu’on signe quoi… ?

MrT - un acte pour porter

P - porter quoi… j’arrive les mains vides

MrT – plainte… porter plainte ….

Au secours ….a l’aide …c’est un cauchemar… rêvez moi je pince ….

 

 

-------

 


Voilà toute l’histoire et depuis, suite à une grave erreur de jugement, on m’a enfermé avec ce fou à lier, et pompon sur le béret on partage la même cellule grise.

 

par pierry10.


--------

Addenda:


Note de Mr triste: Je décline toute responsabilté sociale, civile, terrienne et spatiale quand a l'état psychologique de ma voisine de cellule ou elle a débarquée (d'aillleurs le beret a pompon ne lui va pas du tout.) et tapé le squatt pendant que j'étais en train de discuter avec un des gens qui sont dans ma tête. Et dans un sursaut d'impolitesse au moins équivalent a la taille de son dérangement neuronale, elle me demanda:


_"hou c'est gris ici!...vous etes tout seul?"

_"ou ça? dans ma tête?"

_"oui si vous voulez..."

 

Je lui ai repondu que j'etais plein. Elle en bonne blonde me sort:

 

_"...?...ou ça???"

_"bah! dans mon vide, tiens."

 

J'ai ajouté que c'etait pas pour autant que mon vide était plein de rien, et que mes riens faisaient en général le plein de vide.  Mais elle ne s'est pas plaint alors bon...je dis rien.

 

Je vous laisse, j'ai mon chocolat chaud qui m'attend en sifflotant dans la poche du monsieur en blanc la bas.

 


 

Mr Triste.

TLB blanc 

-------


N.B: Sera totalement absent pendant prochain jours -stop- édition automatique d'article -stop- Intergrale Tribunal Lapin Blanc prévue -stop- Portez vous bien -stop- A bientôt. -terminé.-

 

En ce qui te concerne je t'embrasse... tendrement :)


Publié dans Fusible restant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la vieille 21/07/2011 10:05



Bonnes ...vacances ????



Sisyphe 23/07/2011 12:07



Nan un peu de travail^^ Vacances j'ai oublié ce mot...



Ari Amy 20/07/2011 04:34



Je serai également totalement absent, mais je ne suis pas certain que c'est pour les bonnes raisons.



Sisyphe 23/07/2011 12:05



Ha zut... esperons que ce n'est pas grave :/



Sékateur 19/07/2011 22:20



Ouillouillouille, vous vous êtes bien trouvés, vous deux ! 



Sisyphe 23/07/2011 12:04



Assurément!  Pour la déconne c'est une équipe gagnante^^ et son bouquin "les bouffons de la bouffe" c'est a se
rouler par terre tellement elle s'engueule avec ses potes... a lire!



cecyle 19/07/2011 10:10



Je suis dans un brouillard illuminé de teintes étranges...


Eaux troubles où tu nous emmènes, moi qui croyait avoir tout vu dans les tribunaux!


Un réveil bien agréable! Merci


 



Sisyphe 23/07/2011 12:02



il faut avouer que ce tribunal est particulier^^ :)