Interlude

Publié le par Sisyphe

 

 

"J'aime à savoir que tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien.

Et si un jour ça arrive, je ferai en sorte de l'oublier le plus vite possible."

 

 

Publié dans In partibus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

songe 04/07/2011 11:56



ce qui me rassure c'est que je suis sure de ne rien savoir



Sisyphe 05/07/2011 09:01



Voila une trés bonne chose! -j'adore le petit piou qui sautille la^^-



le musicien du dimanche 26/06/2011 00:37



Savoir un peu.


Savoir le peu que l'on peut


A savoir le peu des autres on peut savoir un peu le tout de soi.


Et les autres qui oublieront apres nous ce qu'ils savent d'eux-mêmes, oublieront ce qu'ils savent d'autrui.


Quel est ce savoir qui reste? Le savoir de l'oubli?


Savoir oublier est-ce un savoir puisqu'on l'oublie?



Sisyphe 26/06/2011 12:26



C'est joli tout ça :)


Mais ici, "l'oubli" est synonyme de non-immobilité de pensée, esquivant une immobilité petrie d'indéboulonnables convictions donnant le pain noir de la bétise.


Mieux vaut n'être sur de rien je le crois. Ou de si peu alors. Ce n'est pas être maléable ou girouette dans ses avis, mais accepter le fait qu'une pensée personnelle peut évoluer selon les
arguments présentés par une autre pensée, évoluer OU changer radicalement. Tant que les arguments présentées, en opposition ou en complement sont estimés valables par l'écouteur, qui changera ou
pas.. d'avis ;)


 



Nova 25/06/2011 09:10



Ca me va bien aussi ça tiens^^


Et du Archive...yep :)



Sisyphe 25/06/2011 10:30



haaaaa Archive... *Admiration*